Après l’adoption de ce texte destiné à contrer la Chine sur la question de l’innovation technologique.au Sénat américain, Pékin a accusé mercredi Washington d’exagérer une soi-disant «menace chinoise». Ce «projet de loi révèle l’égocentrisme paranoïaque» des Etats-Unis, a fustigé la commission des Affaires étrangères du Parlement chinois, citée par l’agence de presse Chine nouvelle.

Alors que Joe Biden entame ce mercredi son voyage en Europe, ses yeux restent rivés sur le Capitole. Et une nouvelle le réjouit particulièrement: le Sénat a approuvé mardi soir un projet de loi «historique» pour contrer la menace économique de la Chine. Le plan prévoit des investissements de plus de 200 milliards de dollars dans les domaines de la science, des technologies et de la recherche. Avec un but principal: encourager la production aux Etats-Unis de puces et de semi-conducteurs, qui jusqu’ici sont essentiellement fabriqués en Asie. Ce volet-là sera stimulé par l’injection de 52 milliards de dollars sur cinq ans.