Police

Un des principaux agresseurs de Cologne arrêté en Suisse

Le jeune homme de 19 ans a été arrêté en Thurgovie pour un vol de cigarettes après un renseignement donné par un vigile allemand qui l'avait suivi

C'est un vol de cigarettes et de nourriture pour un montant de 24 euros dans une grande surface discount de Constance qui a mis les autorités sur la piste d'un des coupables présumés des violences sexuelles à Cologne, lors des festivités de la Nouvelle année, a confirmé la police allemande. 

Accompagné d'un complice de 24 ans, le jeune homme avait placé la marchandise volée dans un sac à dos avant de traverser le Rhin et de passer à Kreuzlingen, de l'autre côté du fleuve, côté suisse. Le vigile allemand qui avait noté leurs agissements les a suivis à pied et a fait prévenir la douane suisse;  les marchandises ont effectivement été trouvées dans leur sac à dos. Un des gardes-frontières a ensuite eu l'impression de reconnaître l'homme. La vérification de son identité a permis de conclure que c'était bien celui qui faisait l'objet d'un mandat d'arrêt européen du parquet de Cologne.

Il a été immédiatement placé en détention à Kreuzlingen, dont le Parquet a ordonné sa remise aux autorités allemandes, selon la police de Constance.

Le tournant du Nouvel an de Cologne

La vague de violences sexuelles perpétrées le 31 décembre à Cologne et dans d'autres villes allemandes ont scandalisé l'Allemagne alors aux prises avec un afflux sans précédent de demandeurs d'asile (plus d'un million en 2015).

Le 11 avril, le premier procès pour une agression sexuelle s'est ouvert devant un tribunal de Düsseldorf (ouest) où comparaît un Marocain de 33 ans. Jusque là, les tribunaux n'avaient prononcé que trois condamnations pour des faits de vols.

Au total, rien qu'à Cologne, les enquêteurs ont recensé plus de 1.500 délits, dont de très nombreuses agressions sexuelles mais aussi des viols. Ce soir-là, sur le parvis de la gare de Cologne, des femmes étaient devenues des proies sexuelles pour des jeunes migrants éméchés.

La plupart des 120 suspects identifiés sont originaires d'Algérie ou du Maroc. Certains sont arrivés récemment en Allemagne, d'autres sont présents depuis plusieurs années. En février, le chef de la police locale avait reconnu que la plupart des auteurs pourraient ne jamais être retrouvés.


A lire aussi:

Agressions sexuelles de Cologne: comment la situation a dérapé

Derrière les agressions de femmes à Cologne, un choc des cultures?

Publicité