Sérénité n'est pas vraiment le mot qui caractérise le procès en destitution du 45e président des Etats-Unis. Mardi, dès les premières minutes d'une audience historique, républicains et démocrates ont affiché leurs divisions, pendant que l'accusé, Donald Trump, était à Davos

Notre éditorial: Destitution: un procès en trompe-l'oeil, mais néanmoins nécessaire