L’essentiel

La suisse dénombre 2449 nouveaux cas, 26 décès et 84 hospitalisations depuis vendredi. Selon une étude, un quart de la population vaudoise aurait actuellement développé des anticorps contre le coronavirus.

Les Etats-Unis se rapprochent du demi-million de morts, alors que les vaccins permettent d’entrevoir une lueur d’espoir.

L’idée d’un «passeport Covid» est-elle à l’étude en Suisse? Guy Parmelin a évoqué la piste dans presse dominicale.

Retrouvez notre suivi de la journée de dimanche


■ En Belgique, pas d’assouplissement des restrictions avant un mois

Le gouvernement belge a exclu lundi tout assouplissement de ses restrictions au cours du mois à venir, en raison des craintes sur la propagation des nouveaux variants du virus, notamment du variant britannique.

«Il faut rester très prudent pour éviter une troisième vague», a déclaré le Premier ministre Alexander De Croo au cours d’une conférence de presse convoquée le matin même.

Il s’exprimait alors que les appels se multiplient, jusqu’au sein de sa propre majorité, pour donner des perspectives de réouverture aux secteurs du spectacle et de la restauration, privés de toute activité depuis près de quatre mois.

A ses côtés, les virologues faisant office de porte-parole des autorités sanitaires ont expliqué que la prudence se justifiait notamment par l’incertitude sur la contagiosité (souvent considérée nettement plus forte) des nouveaux variants en circulation.

«Leur évolution n’est pas encore totalement prévisible, ce sont les semaines, le mois, le mois et demi devant nous qui permettront» de mieux la mesurer, a affirmé l’un d’eux, Yves Van Laethem, qualifiant la situation belge de «précaire».

Ce virologue a précisé que le variant britannique comptait actuellement pour «37-40%» des nouvelles infections recensées en Belgique, où circulent aussi dans une moindre mesure les deux autres, sud-africain et brésilien.


■ En Angleterre, un retour à la normale espéré fin juin

Le Britannique Boris Johnson a dit lundi espérer un retour à la quasi normale d’ici fin juin en Angleterre, en présentant sa stratégie de sortie du confinement qu’il veut «prudente» mais «irréversible» et qui commencera par la réouverture des écoles début mars.

Selon un calendrier décidé dans chacune des nations, le pays s’apprête désormais à relâcher un peu la vis, les restrictions et la campagne de vaccination massive ayant entraîné un repli des contaminations, des hospitalisations et des décès.

«Nous ne pouvons persister indéfiniment avec des restrictions qui affaiblissent notre économie, notre bien-être mental et physique», a expliqué le Premier ministre Boris Johnson devant les députés, présentant un plan en quatre grandes étapes pour l’Angleterre. «C’est pourquoi il est essentiel que cette feuille de route soit prudente mais aussi irréversible».

  • En Angleterre, nation la plus peuplée avec 56 millions d’habitants, les écoles seront les premières à bénéficier du relâchement des restrictions, avec une réouverture prévue le 8 mars.
  • A partir du 29 mars, la consigne de rester à la maison sera levée et les rassemblements en extérieur, limités à six personnes ou deux foyers différents, seront autorisés.
  • Les magasins non essentiels, les coiffeurs, les pubs – mais seulement en extérieur – et musées devront en revanche attendre le 12 avril.
  • Les cinémas, hôtels, stades (avec maximum 10.000 personnes), l’hôtellerie-restauration (en intérieur) suivront le 17 mai, date à laquelle les membres de différents foyers pourront se rencontrer en intérieur.
  • Si la situation sanitaire le permet, les restrictions limitant les contacts sociaux seront levées le 21 juin au plus tôt, de même que la consigne de télétravail.

■ L’OMS accuse des pays riches de «saper» la distribution de vaccins aux pays pauvres

Le patron de l’OMS a accusé certains pays riches de «saper» le dispositif de distribution de vaccins Covax, destiné notamment au pays défavorisés. «Certains pays riches sont actuellement en train d’approcher les fabricants pour s’assurer l’accès à des doses de vaccins supplémentaires, ce qui a un effet sur les contrats avec Covax», a déclaré le directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus. «Le nombre de doses allouées à Covax a été réduit à cause de cela», a-t-il ajouté.

Nous pouvons seulement livrer des vaccins aux pays membres de Covax si les pays riches coopèrent en respectant les contrats passés par Covax […] mais je ne pense pas qu’ils se posent la question

Tedros Adhanom Ghebreyesus

■ 2449 nouveaux cas, 26 décès et 84 hospitalisations en 72 heures

La Suisse compte 2449 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, selon l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Vingt-six décès supplémentaires sont à déplorer et 84 malades ont été hospitalisés. Ce nombre est similaire à celui qui avait été annoncé lundi dernier.

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 58 545 tests ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 4,18%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d’infections est de 14 641. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 169,36 nouvelles infections pour 100 000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d’une dizaine de jours, est lui de 0,91.

Depuis le début de la pandémie, 550 224 cas de contamination ont été confirmés en laboratoire sur un total de 4 916 472 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s’élève à 9226 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 23 224.

Quant aux variants du coronavirus, 7787 cas ont été détectés en Suisse jusqu’à présent, dont 2928 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 128 au variant sud-africain (B.1.351) et 5 au variant brésilien (P.1). Dans les cas restants, une mutation était présente, mais la lignée n’était pas claire.

Le pays dénombre par ailleurs 11 051 personnes en isolement et 18 725 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S’y ajoutent 2913 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.


■ France: confinement du littoral des Alpes-Maritimes les week-ends

Des mesures de confinement vont être mises en œuvre pour les deux prochains week-ends dans les communes du littoral des Alpes-Maritimes, le département le plus touché de France, a annoncé lundi le préfet Bernard Gonzalez.

Des sorties d’une heure seront autorisées dans un rayon de 5km du vendredi 18h au lundi 6h dans une zone s’étendant de Théoule-sur-Mer à Menton, les zones urbaines les plus habitées. Et pendant 15 jours à compter de mardi, les commerces de plus de 5000m2, sauf pharmacies et commerces alimentaires, seront par ailleurs fermés dans le département, et les contrôles aux frontières renforcés, notamment dans les aéroports.


■ Les écoles rouvrent en Allemagne

Après deux mois de fermeture, les enfants ont repris ce matin le chemin de la garderie ou de l’école dans 10 des 16 Etats-régions allemands. Ils avaient déjà repris dans deux autres Länder, la Basse-Saxe et la Saxe.

Les enfants, surtout les plus jeunes, ont besoin les uns des autres

Anja Karliczek, ministre allemande de l’Education

Les cours, interrompus en présentiel depuis la mi-décembre, reprennent toutefois dans des conditions sanitaires drastiques, avec des classes alternant en demi-groupes ou des effectifs fixes qui ne pourront croiser les autres élèves. Le gouvernement prévoit en outre d’accélérer la vaccination des enseignants et éducateurs. Des annonces en ce sens pourraient être faites après une réunion entre les ministres de la Santé régionaux et le gouvernement d’Angela Merkel.

Malgré des restrictions drastiques régulièrement prolongées depuis deux mois, l’Allemagne a toutes les peines, du fait notamment de la diffusion du variant britannique, à endiguer la pandémie, qui a fait près de 68 000 morts.


■ Un quart de la population vaudoise est immunisée

Environ 25% des Vaudoises et Vaudois ont actuellement des anticorps contre le coronavirus, indique le canton dans un communiqué, citant une étude menée par Unisanté, dans le cadre du programme national de recherche Corona Immunitas. «En mesurant le taux d’anticorps dans le sang, cette étude permet d’estimer la proportion de la population qui a développé des défenses immunitaires, que ces personnes aient été infectées ou vaccinées», précise le communiqué.

Selon cette étude, 7% des Vaudoises et Vaudois avaient été infectés par le coronavirus et avaient développé des défenses immunitaires en juin dernier. Un chiffre qui s’élevait à 17% en novembre, pour atteindre 25% début février. Ces résultats portent sur un échantillon de plus de 1000 personnes âgées de plus de 15 ans.


■ Le développement durable menacé par la pandémie, selon Ignazio Cassis

La pandémie menace les avancées obtenues sur le développement durable dans le monde, selon Ignazio Cassis. Le conseiller fédéral a appelé au début du Conseil des droits de l’homme à œuvrer pour le monde d’après-pandémie. L’effort requis pour les Objectifs de développement durable (ODD) «est considérable», a affirmé le chef de la diplomatie suisse en ouvrant cette réunion d’un mois entièrement en ligne. Selon lui, la pandémie a aussi remis les libertés fondamentales au centre des préoccupations des citoyens.


■ Quelques centaines de personnes à Bâle pour le Morgenstraich

Malgré l’annulation du carnaval de Bâle, quelques centaines de personnes se sont réunies lundi vers 4h du matin pour un Morgenstraich silencieux. A quelques exceptions près, elles ont respecté l’interdiction de jouer du tambour ou du fifre.

MediaSlot: ImageContainer #InlineImage

Ce soupçon d’atmosphère carnavalesque régnait surtout sur la Rümelinsplatz, dans la vieille ville, alors que d’autres places et rues étaient peu animées. Plusieurs cliques avaient sorti leurs lanternes lumineuses, qu’elles n’avaient pas pu utiliser l’année dernière.

Malgré l’interdiction de jouer de la musique, la Marche du Morgenstraich pouvait être entendue: de nombreuses personnes présentes la faisaient résonner avec des enceintes portables. Des véhicules et de nombreuses patrouilles de police étaient présents. Les policiers demandaient aux personnes présentes, qui avaient formé des groupes importants, de mettre leurs masques. Pour le reste, ils faisaient profil bas. Vers 5h, la vieille ville a commencé à se vider.


■ En Grande-Bretagne, tous les adultes vaccinés d’ici fin juillet?

Le Premier ministre britannique Boris Johnson promet que tous les adultes recevront une première dose de vaccin d’ici la fin du mois juillet et tous les plus de 50 ans d’ici mi-avril.

A ce jour, un quart de la population britannique a reçu la première dose de vaccin, mais moins d’1% de la population a reçu la deuxième dose. A l’échelle mondiale, au moins 205,31 millions de doses de vaccins anti-Covid ont été administrées dans au moins 109 pays ou territoires, selon un comptage réalisé par l’AFP.


■ Economiesuisse critique la gestion de la crise par le gouvernement

La Suisse n’a pas fait face à la pandémie de manière optimale, selon Economiesuisse l’organisation de la vaccination, notamment, est «une énorme déception», critique le président de la faîtière, Christoph Mäder, dans une interview publiée par le Blick.

Dans un pays qui se considère à haute technologie, il ne peut pas être très compliqué de mettre au point un outil informatique permettant de s’enregistrer dans des délais raisonnables, affirme-t-il. Selon lui, s’il y a quelque chose de positif à tirer de cette crise, il faut espérer que la numérisation progresse réellement.

Selon Christoph Mäder, le plus gros couac depuis le début de la crise a été la discussion sur l’utilité des masques. Le président d’Economiesuisse ne peut pas comprendre qu’on ait prétendu que les masques ne servent à rien. Cela a énormément nui à la crédibilité de la Confédération et sapé la confiance de la population. Il en va de même pour les bisbilles entre Berne et les cantons. En outre, on a hésité trop longtemps à procéder à des tests de dépistage à grande échelle, critique Christoph Mäder.