A lui seul, un rappeur poète répondant au sobriquet artistique de «Hasél» a mis le feu aux poudres dans toute l’Espagne. En signe de protestation contre sa condamnation à 9 mois de prison pour «incitation au terrorisme» et «injures à la couronne» (pour des tweets insultants envers les forces de l’ordre et la famille royale), des manifestations se poursuivent depuis mardi, provoquant de violentes altercations avec les forces de l’ordre.