Le soldat a été transporté à l’hôpital dans un état critique. Une vidéo montre les secours en train de pratiquer des massages cardiaques pour réanimer la victime saignant abondamment sur les lieux de l’agression.

Un témoin a raconté sur la radio publique qu’il circulait en voiture sur un pont à l’extérieur de la gare ferroviaire HaHagana lorsque, avec son passager, «on a vu un homme très costaud en sweat-shirt rouge porter deux coups à un soldat, apparemment de l’armée de l’air». «J’ai arrêté la voiture. (L’autre passager) est sorti, s’est précipité sur l’agresseur et l’a frappé à coups de poing. Il s’est alors enfui».

L’agresseur, présenté par la police comme un Palestinien de 17 ans originaire de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée, s’est réfugié au quatrième étage d’un bâtiment où les policiers l’ont arrêté.

Le jeune homme, qui séjournait illégalement en Israël selon la police, a été identifié par sa famille comme étant Noureddine Abou Hachiye, du camp de réfugiés d’Askar.

C’est la première attaque du genre à Tel-Aviv dans le contexte actuel de tensions auxquelles est en proie Jérusalem-Est depuis l’été et qui ont gagné samedi les villes arabes du nord d’Israël.