Accident

Un Suisse figure parmi les passagers de l’avion écrasé en Russie

L’agence de presse russe indique que deux étrangers, dont un ressortissant helvétique, étaient des passagers de l’appareil de la compagnie Saratov Airlines, qui s’est écrasé dimanche

Le nom d’un Suisse se trouvait sur la liste des passagers de l’appareil de la compagnie Saratov Airlines qui s’est écrasé dimanche peu après son décollage de l’aéroport moscovite de Domodedovo. Son identité n’a pas encore été dévoilée.

L’information, qui n’a pas été officiellement confirmée par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a été révélée dimanche par l’agence de presse russe Interfax. Le ministère russe des situations d’urgence a indiqué que deux étrangers se trouvaient parmi les victimes, un Suisse et un ressortissant d’Azerbaïdjan. Une porte-parole de la municipalité d’Orsk, dans l’Oural, où l’avion aurait dû atterrir, a confirmé qu’un Suisse figurait parmi les victimes.

A ce sujet: Le crash d’un avion de ligne russe près de Moscou fait 71 morts

En voyage pour le lancement d’une raffinerie

Ce dernier se rendait à Orsk pour le lancement d’une nouvelle unité d’une raffinerie locale, selon une porte-parole des autorités locales citées par Interfax. Au total, 65 passagers et six membres d’équipage étaient à bord de ce vol. Selon le parquet russe, il n’y a aucun survivant.

L’appareil a disparu des écrans radar dimanche à 14h28 locales (12h28 en Suisse), quatre minutes après son décollage en direction d’Orsk. Il s’est écrasé dans le district de Ramenski, à 70 km au sud-est de Moscou, près du village de Stepanovskoïe.

Une enquête a été ouverte pour identifier d’éventuelles violations aux règles de sécurité, a annoncé lundi le Comité d’enquête russe. «Toutes les versions possibles de la catastrophe sont étudiées, notamment les conditions climatiques, le facteur humain ou l’état technique de l’avion», a-t-il assuré.

«Une boîte noire» a été retrouvée

La route menant au site du crash était bloquée dimanche soir après la nuit tombée, ont constaté des journalistes de l’AFP sur place. Les environs étaient couverts d’une épaisse couche de neige, qui continuait de tomber, et de longues files de véhicules étaient bloquées sur la route la plus proche du site.

Un responsable régional du ministère des situations d’urgence, Sergueï Polietykhine, cité par les agences de presse russes, a indiqué qu'«une boîte noire avait été trouvée sur le site du crash».

Le président russe Vladimir Poutine a présenté ses condoléances aux proches des victimes et annulé un déplacement prévu lundi à Sotchi, dans le sud, où il devait recevoir le président palestinien Mahmoud Abbas, a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les agences russes. Cet entretien aura finalement lieu à Moscou.

Publicité