Le ciel romain s’est teint vendredi des couleurs françaises et italiennes. L’acrobatie aérienne des frecce transalpines et de la Patrouille de France atteste de l’importance historique accordée à la journée. Sous les fumées aux couleurs des drapeaux des deux pays, Mario Draghi et Emmanuel Macron signaient le Traité du Quirinal, du nom du palais de la présidence italienne à Rome. Le texte d’une quinzaine de pages vise à encadrer une «coopération bilatérale renforcée» et, en filigrane, à accélérer l’intégration européenne.