Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
La police recherche les survivants à Atsuma, sur l'île de Hokkaido. /Kyodo News via AP
© AP

Japon

Un tremblement de terre de magnitude 6,7 touche l'île d'Hokkaido

Provocant des effondrements de maisons, des glissements de terrain et des coupures d'électricité, ce puissant séisme a fait au moins 8 mort, 125 blessés et une quarantaine de disparus

Un puissant séisme a secoué jeudi l'île d'Hokkaido, dans le nord du Japon, faisant au moins 8 mort, 125 blessés et une quarantaine de disparus. Il a également provoqué des effondrements de maisons, des glissements de terrain et des coupures d'électricité. Des vues aériennes montraient des montagnes littéralement coupées en deux par d'impressionnants éboulements, qui ont arraché tous les arbres et englouti des maisons construites en contrebas.

Le tremblement de terre, de magnitude 6,7, s'est produit à 3h08 (20h08 mercredi en Suisse), à 62 km au sud-est de la capitale régionale, Sapporo, sur la plus septentrionale des îles principales de l'archipel, a indiqué l'agence météorologique japonaise. La terre a continué à trembler après: des dizaines de répliques ont été ressenties. Aucune alerte au tsunami n'a été émise.

«Nous exhortons les habitants des zones frappées par de fortes secousses à tenir compte des informations diffusées à la télévision et à la radio et à s'entraider», a lancé le porte-parole du gouvernement.

2,95 millions de foyers privés d'électricité

Les premiers contingents de militaires des forces d'autodéfense sont arrivés sur place pour participer aux opérations de sauvetage. Au total, 25 000 hommes étaient attendus. «Nous allons faire tous nos efforts pour sauver des vies», a déclaré le premier ministre Shinzo Abe après une réunion de crise.

L'île tout entière était privée d'électricité. Selon la compagnie Hokkaido Electric Power, la panne touche 2,95 millions de foyers, en raison de l'arrêt de toutes les centrales de la région. Les installations devaient redémarrer progressivement. Le combustible de la centrale nucléaire de Tomari, qui a aussi été privée d'alimentation électrique extérieure, est refroidi grâce au courant fourni par des groupes électrogènes, selon les informations de la chaîne publique NHK.

Les transports étaient aussi perturbés, sur les rails et dans les airs. Tous les trains sont arrêtés et l'aéroport de Sapporo Chitose a dû fermer. L'ensemble des vols pour la journée ont été annulés, soit plus de 200.

Des risques de nouvelles secousses

Des mises en garde ont été diffusées contre le risque de nouveaux tremblements de terre. «Les fortes secousses secondaires ont souvent lieu dans les 2 à 3 jours suivant le tremblement de terre», a précisé un responsable de l'agence météorologique. «Le risque d'effondrement d'habitations et de glissement de terrain risque d'avoir augmenté dans les zones qui ont connu de fortes secousses», a-t-il déclaré lors d'un point de presse.

Le Japon se situe à la jonction de quatre plaques tectoniques. Il subit chaque année quelque 20% des séismes les plus forts recensés sur terre. En 2011, une secousse, suivie d'un tsunami, a tué plus de 18 500 personnes et provoqué la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Lire aussi: Le violent typhon Jebi fait au moins dix morts au Japon 

Le tremblement de terre de jeudi survient alors que le pays se remet à peine du passage mardi du très puissant typhon Jebi, qui a tué onze personnes dans le sud-ouest. Il a également laissé dans son sillage des maisons détruites, des poteaux à terre, des arbres arrachés, des toitures envolées, des grues affaissées ou des véhicules accidentés.

L'ouragan a en outre inondé et isolé l'aéroport du Kansai, situé en mer sur une île artificielle au large d'Osaka. Le site doit rester fermé jeudi.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a