La Chine va autoriser un troisième enfant par couple, relaxant un peu plus le planning familial alors que le pays se prépare à affronter une crise démographique profonde. La décision d’adopter des «mesures pour répondre activement au problème du vieillissement de la population» a été prise lundi 31 mai lors d’une réunion du bureau politique du Parti communiste, présidée par le dirigeant chinois Xi Jinping. En 2016, la Chine avait mis fin à trente-sept ans de politique de l’enfant unique en autorisant les couples à avoir un deuxième enfant, sans grand effet sur la démographie. L’élargissement à un troisième enfant ne devrait pas changer la donne non plus, tant la société chinoise s’est adaptée à des familles restreintes, au point que peu de couples envisagent aujourd’hui d’avoir un deuxième enfant, et, a fortiori, un troisième.