Le drame a eu lieu entre les kilomètres 20 et 31 du parcours de 100 km d’un trail se déroulant dans la province de Gansu, dans le nord-est de la Chine. Selon Zhang Xuchen, le maire de la ville de Baiyin, «une partie accidentée du parcours s’est subitement retrouvée frappée par les intempéries».

Très rapidement «des grêlons et une pluie glaciale se sont abattus sur cette zone», en plus de rafales de vent froid, ce qui a provoqué une chute subite des températures. Ce changement climatique a pris de court les coureurs qui se trouvaient à haute altitude, dans la Forêt de pierre du fleuve Jaune, située non loin de Baiyin, dans la province du Gansu. Aux alentours de 14 heures samedi, face à la situation climatique qui ne faisait qu’empirer, les autorités locales ont finalement annulé la course.

Après avoir reçu des appels à l’aide de quelques participants, les organisateurs ont envoyé une première équipe, qui a réussi à mettre à l’abri 18 personnes, avant de faire partir plus de 700 sauveteurs sur place. Dans un premier temps, les responsables municipaux avaient fait état de 20 morts dont une personne portée disparue. Toutefois, la chaîne de télévision chinoise CCTV a confirmé que «l’incident avait fait 21 morts au total». En effet, le coureur manquant a finalement été retrouvé sans vie.

«Froid insupportable»

Deux figures emblématiques de la course de fond se trouvent parmi les personnes décédées. Liang Jing avait par exemple remporté plusieurs courses en Chine au cours de ces dernières années. Huang Guanjun, athlète sourd et muet, avait quant à lui décroché la première place du marathon masculin pour les malentendants lors des Jeux paralympiques nationaux de 2019 à Tianjin.

Quelques blessés légers figurent également parmi les 151 rescapés de cet ultra-trail, organisé pour la quatrième fois par le gouvernement de la ville de Baiyin et l’Association chinoise d’athlétisme. Les rescapés ont pu être conduits à l’hôpital afin d’y être soignés. L’un d’eux a témoigné auprès des médias locaux sur place. «Tout mon corps était trempé, y compris mes chaussures et mes chaussettes. Je ne pouvais pas me tenir droit à cause du vent, j’avais très peur d’être emporté par le vent. Le froid est devenu de plus en plus insupportable», a-t-il expliqué avant d’ajouter qu’il avait ressenti des «symptômes d’hypothermie en descendant de la montagne».

Sur les réseaux sociaux chinois, la colère gronde. Les internautes s’en prennent au manque d’anticipation des organisateurs. Les autorités locales ont, elles, d’ores et déjà annoncé l’ouverture d’une enquête.