L’essentiel

Ce mardi, une manifestation des anti-mesures covid est annoncée en fin de journée à Lausanne.

La situation se tend en Australie, où une nouvelle manifestation a tourné aux échauffourées à Melbourne.

Lundi, les Etats-Unis ont annoncé qu’ils ouvrent leurs frontières à des visiteurs de plusieurs pays, dont ceux de l’Espace Schengen, dès novembre, sous condition de certificat covid et de test.

Retrouvez notre suivi de la journée de lundi, et pourquoi pas, l’ensemble de nos suivis depuis octobre 2020.


■ L'Elysée confirme la fuite du QR code d'Emmanuel Macron

Le président français dispose, comme tout citoyen soumis à la mesure, d'un pass sanitaire, et du QR code qui permet de vérifier s'il est bien entièrement vacciné. Une information de santé sensible, d'autant plus pour un chef de l'Etat, qui a fuité. Le QR code a été diffusé sur les réseaux sociaux. L'Elysée en confirme l'authenticité et dénonce «une faute déontologique de professionnels de santé qui ont diffusé ces données soit par négligence, soit par malveillance». Le Conseil National de l'Ordre des Médecins a été saisi.


■ Le point de l'OFSP

L'Office fédéral de la santé publique a tenu son point de presse hebdomadaire.

Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale, affirme que l'évolution positive de la pandémie s'est poursuivie depuis la semaine dernière, avec une diminution du nombre d'infections et d'hospitalisations. Les personnes les plus touchées sont les jeunes et celles à forte mobilité.

Des hôpitaux très occupés. Le taux d'occupation de soins intensifs reste toutefois «à un niveau très élevé». Les trois quarts des lits sont occupés, dont 30% par des patients infectés par le coronavirus. Ce sont principalement les jeunes de 10 à 19 ans qui sont touchés. Comme la couverture vaccinale augmente dans cette catégorie, il faut donc s'attendre à une nouvelle baisse des admissions à l'hôpital à court terme.

La crainte de l'automne. Samia Hurst, membre de la task force, rappelle qu'il y a une année, nous étions à deux semaines de la deuxième vague. Les experts s'inquiètent en vue de la météo automnale, synonyme d'une baisse des activités en plein air et d'un retour à l'intérieur: «Une augmentation de la circulation du virus est attendue en automne».

De meilleures résistances. L'éthicienne a pourtant de bonnes nouvelles. L'occupation des hôpitaux reste donc maitrisée. Et elle relève que contrairement à ce que des études préalables avaient montré, la protection contre le variant Delta semble être encore meilleure chez les personnes qui se sont rétablies que chez celles qui sont vaccinées. Une étude rétrospective israélienne a montré que le risque d’infections symptomatiques ou d’hospitalisations liées au Covid-19 était plus faible chez les personnes guéries que chez celles vaccinées. Une protection de près d’un an contre la réinfection a également été constaté chez les personnes guéries en Italie.

Ce moyen d’être immunisé est toutefois nettement plus dangereux que la vaccination sans infections préalable. Samia Hurst a ainsi lancé à la fin de son intervention:

En tant que médecin, je vous déconseille vivement de chercher la maladie plutôt que de vous faire vacciner. En tant qu’éthicienne, je vous demande de ne pas chercher la maladie alors que les hôpitaux sont déjà sous un fardeau considérable à l'approche de l’automne


■ Une quarantaine d'hospitalisations en 24 heures

La Suisse compte 1235 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, indique mardi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

  • On déplore quatre décès supplémentaires;
  • 43 malades ont été hospitalisés;
  • Durant les dernières 24 heures, les résultats de 32 208 tests ont été transmis. Le taux de positivité s'élève à 3,83%,
  • Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 27 758, soit 321,1 nouvelles infections pour 100 000 habitants;
  • Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,82;
  • Les patients Covid-19 occupent 27,9% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 76,1%.

■ Tests covid pas remboursés par l’assurance maladie

Les tests ne devraient pas être pris en charge intégralement par l’assurance maladie. Le Conseil des Etats a tacitement refusé de donner suite à une initiative du canton de Genève. Le Conseil national doit encore se prononcer.


■ Nouvelle manifestation agitée à Melbourne

Une fois encore. Après une manifestation déjà tendue samedi, la police anti-émeute de Melbourne a à nouveau chargé ce mardi. Elle a fait usage de gaz poivre et de balles en caoutchouc pour disperser une violente manifestation d’opposants à l’obligation de la vaccination anti-Covid pour les ouvriers de la construction alors que la plupart des chantiers ont été abruptement fermés dans la ville.

Au moins trois policiers ont été blessés et plus de 40 personnes interpellées, selon Shane Patton, chef de la police de l’Etat australien de Victoria, dont Melbourne est la capitale. Quelque 500 policiers avaient été déployés. Plusieurs journalistes ont été agressés.

Plus d’un millier de manifestants en chaussures et vestes de chantier ont investi le centre de la deuxième plus grande ville australienne, lançant des fusées éclairantes, jetant des bouteilles et attaquant des voitures de police en scandant des slogans contre les vaccins et le confinement.


■ Certificat covid exigé dans le train du Glacier Express

Les transports publics sont exemptés de l’obligation du certificat covid, sauf dans les wagons-restaurants. Mais une exception fait débat: celle du train touristique Glacier Express, qui relie Saint-Moritz à Zermatt. La décision a fait des mécontents.

La porte-parole de Glacier Express, Annemarie Meyer, se réfère à la décision du Conseil fédéral: le certificat doit s’appliquer aux espaces intérieurs des restaurants depuis lundi dernier, répond-elle au Tages Anzeiger. Et donc aussi dans le Glacier Express, car des plats sont servis durant le voyage, et ce dans tout le train. Le Glacier Express circule sur le réseau ferroviaire public, mais il s’agit d’une offre touristique qui ne bénéficie d’aucune subvention de l’Etat, ajoute-t-elle.


■ La fashion week a bien lieu

Les files de taxis et le ballet des berlines noires sont là pour en attester: la fashion week de Milan va repartir mercredi sur les chapeaux de roue et en présence du public après 18 mois de crise sanitaire, note l’agence AFP.

Sur les 65 défilés prévus jusqu’au 27 septembre qui dévoileront la future saison féminine Printemps/Eté 2022, 43 sont physiques et 23 numériques. Les présentations sur rendez-vous aussi ne manquent pas à l’appel: 98 en tout, dont 77 physiques et 21 digitales.

C’est aussi le grand retour des événements et des fêtes, 41 au calendrier officiel dont 37 en présence. Bien sûr, on est loin d’un vrai retour à la normale: les invités devront présenter un pass sanitaire pour accéder aux festivités (une première dose de vaccin d’au moins 15 jours ou un test négatif de moins de 48 heures) et le port du masque sera encore de rigueur dans les rangs des défilés.


■ Dans les restaurants aux Pays-Bas, le certificat est finalement obligatoire pour aller aux toilettes

Si les clients des cafés néerlandais ne sont pas tenus de présenter un pass sanitaire lorsqu’ils prennent un verre ou dînent en terrasse, ils devront bientôt le faire pour se rendre aux toilettes, a annoncé lundi le ministre de la Santé.

La semaine dernière, les autorités néerlandaises ont assoupli les restrictions liées au Covid-19, notamment en mettant fin à la règle de la distanciation physique, mais ont annoncé la mise en place d’un pass sanitaire pour les bars, les restaurants et les festivals, rappelle l’agence AFP.

Si le laissez-passer ne sera pas nécessaire pour ceux qui veulent profiter d’un repas ou d’une boisson à l’extérieur, une exception votée par le parlement, il faudra en revanche montrer son pass pour utiliser les toilettes de l’établissement. «Si vous voulez utiliser les toilettes, vous devrez montrer votre code QR», a déclaré le ministre de la Santé, Hugo de Jonge, sur la radio publique NOS.

Aux Pays-Bas, le QR code, qui atteste que la personne est vaccinée, est obligatoire dès l’âge de 13 ans.


■ Le covid a fait davantage de victimes aux Etats-Unis que la grippe dite «espagnole»

Le Covid-19 a désormais tué davantage d’Américains que la grippe espagnole en 1918-19, selon les données publiées lundi par l’université Johns Hopkins, qui avait commencé tôt en mars 2020 à proposer des décomptes de la maladie.

Plus de 675 700 personnes contaminées par le nouveau coronavirus sont décédées aux Etats-Unis, selon le dernier bilan de l’institut lundi en fin d’après-midi, contre 675 000 morts de la grippe «espagnole» selon les historiens et les Centres de prévention et de lutte contre les maladies.