La femme du fils aîné de Donald Trump a été transportée lundi 12 février à l’hôpital par précaution. Elle venait d’ouvrir une lettre adressée à son mari contenant une poudre suspecte, a indiqué lundi la police new-yorkaise.

Sur nos blogs: Un «effet Trump» sur l’économie? Pas vraiment

La poudre respirée par Vanessa Trump s’est avérée être «inoffensive», selon la police. Son mari Donald Trump Jr. a qualifié sur Twitter la situation d’«incroyablement effrayante». Toujours prompt à défendre son père, il a aussi jugé «dégoûtant» que «certains individus choisissent d’exprimer leur désaccord par un comportement aussi perturbant». «Personne ne mérite d’être effrayé ainsi, il n’y a pas d’excuse», a aussi twitté Ivanka Trump, la sœur de Donald Trump Jr. qui travaille comme conseillère à la Maison-Blanche avec son mari, Jared Kushner.

Enquête en cours

Vanessa Trump, 40 ans, a ouvert l’enveloppe suspecte vers 10 heures du matin, à son domicile de la 54e rue près de l’East River, ont précisé les pompiers new-yorkais, qui ont rapidement décidé de la faire hospitaliser par précaution. On ignorait en fin de journée si elle était toujours à l’hôpital. Le Secret Service, chargé notamment de la sécurité de la famille du président, a simplement confirmé qu’une enquête était «en cours», sans autre détail.

Vanessa Trump, une ancienne mannequin, et Donald Trump Jr. ont cinq enfants. Depuis l’investiture de leur père, Donald Trump Jr. et son frère Eric ont repris la direction de la Trump Organization, l’empire immobilier du milliardaire dont le siège se trouve dans la Trump Tower à New York.