L’Appel de Genève est en crise. L’organisation non gouvernementale genevoise fondée en 2000 connaît de graves problèmes au niveau de ses finances, des ressources humaines et de sa mission. Selon les informations obtenues par Le Temps, elle fait face à un apparent déficit de 801 000 francs sur un budget 2018 de 8,5 millions.

Le plus inquiétant, c’est que personne ne semble savoir d’où provient le trou financier. Un membre du conseil de fondation tente de démêler l’écheveau depuis novembre. Un audit a été tardivement commandé cette année à deux sociétés et devrait permettre d’éclaircir la situation. Il est censé être présenté au conseil de fondation, qui se réunit ce mercredi. Un membre du conseil n’exclut pourtant pas le scénario du pire: le dépôt de bilan.