«Une analyse des données, en particulier les premiers résultats du décodage des boîtes noires, montre qu’une erreur de pilotage est à l’origine de la catastrophe», a déclaré une source proche de l’enquête, cité par l’agence Interfax.

Les autorités russes ont déjà exclu une explosion ou un incendie comme la cause possible de la catastrophe aérienne survenue le 10 avril près de l’aéroport de Smolensk, dans l’ouest de la Russie.

Aucun des 96 passagers et membres d’équipage présents à bord de l’avion qui transportait le président polonais Lech Kaczynski n’a survécu au crash.