La conférence de Rambouillet est «une étape» vers l'indépendance du Kosovo et l'UÇK doit diriger la délégation albanaise, affirme l'un des délégués kosovars, l'écrivain Rexhep Qosja, dans un entretien à paraître vendredi dans le quotidien La Libre Belgique.

Rexhep Qosja, 63 ans, est l'un des quatre délégués du Mouvement démocratique unifié qui regroupe des partis politiques albanais opposés au «président» modéré Ibrahim Rugova. «Il est tout à fait normal et inévitable que la délégation albanaise soit dirigée par le représentant de l'UÇK (Armée de libération du Kosovo)», affirme-t-il. «L'UÇK […] est le porte-parole légitime de notre délégation à Rambouillet», insiste-t-il.

La délégation des Albanais du Kosovo aux négociations de Rambouillet, près de Paris, comptera 17 membres: cinq représentants pour l'UÇK, cinq membres de la LDK, dont Ibrahim Rugova, quatre délégués pour le Mouvement démocratique unifié et trois personnalités indépendantes. AFP