Moins de la moitié de la population mondiale a vécu en démocratie en 2021, seuls vingt-et-un pays sur 165 ayant le statut de «démocratie complète», selon une étude du groupe britannique The Economist publiée jeudi.

Selon cette recherche de la division recherche et analyse du groupe (EIU), l’indice de démocratie 2021 est passé de 5,37 en 2020 à 5,28, soit la plus forte baisse annuelle depuis l’année 2010.

«Les résultats reflètent l’impact négatif de la pandémie sur la démocratie et la liberté dans le monde pour la deuxième année consécutive, avec l’extension considérable du pouvoir de l’Etat et l’érosion des libertés individuelles», selon l’étude.

Sur le sujet: La France en phase de régression démocratique

La Suède, le Luxembourg et le Royaume-Uni, des «démocraties complètes»

En Europe, l’Espagne passe ainsi en 2021 du statut de «démocratie complète» à «démocratie défaillante», rejoignant la France qui a ce statut depuis 2020. Etats-Unis, Israël et Afrique du Sud figurent également dans cette catégorie.

Lire encore: La diversité des médias, composante essentielle de la démocratie

La Suède, le Luxembourg et le Royaume-Uni (qui perd cependant deux places et se rapproche des démocraties défaillantes) sont dans la première catégorie du classement, tout comme la Corée du Sud, le Japon, Maurice ou le Costa Rica.

Dans la catégorie «régime hybride», figurent notamment le Bangladesh, le Sénégal, l’Ukraine, Hongkong, la Tunisie, qui a enregistré une des plus fortes baisses.

Lire l’opinion: Vive la démocratie?

Parmi les «régimes autoritaires» sont classés l’Algérie, l’Egypte, la Russie, le Rwanda, le Vietnam, la Chine. Tout en bas du classement, l’Afghanistan, repris par les talibans il y a six mois, est désormais le pays classé comme le moins démocratique au monde.