Une forte explosion est survenue vendredi dans un hôtel en travaux du centre de La Havane. La déflagration a fait au moins 22 morts. Les quatre premiers étages ont été soufflés.

Quatre cadavres ont été sortis des décombres en début de soirée, a indiqué le journal télévisé, une heure après l'annonce d'un bilan officiel faisant état de 18 décès, dont un enfant. Les autorités ont affirmé que des survivants se trouvaient sous les décombres et ont envoyé une brigade canine pour les chercher, notamment une femme avec laquelle les secouristes ont été en contact.

Un peu plus tôt, le directeur de l'hôpital Calixto Garcia, où une partie des blessés sont soignés, avait signalé que onze d'entre eux se trouvaient «dans un état extrêmement grave».

La façade de l’hôtel Saratoga, classé 5 étoiles avec ses 96 chambres, deux restaurants et piscine sur le toit, a été en grande partie endommagée par la force de l’explosion survenue peu après 11h locales (17h en Suisse). «Les premières constatations indiquent que l’explosion a été provoquée par une fuite de gaz», a précisé sur Twitter le compte de la présidence cubaine.

Des véhicules détruits à proximité

Un nuage de fumée et de poussière s’élevait du Prado, l’avenue principale du centre de La Havane où se trouve l’hôtel, proche du Capitole. Les quatre premiers étages ont été complètement soufflés, et le sol était jonché de débris et de morceaux de verre, a constaté l’AFP.

Plusieurs véhicules ont également été détruits à proximité de cet hôtel, connu pour avoir hébergé ces dernières années plusieurs célébrités dont Madonna et Beyoncé. Les secours arrivés en nombre ont clôturé le périmètre.

Le président Miguel Diaz-Canel est arrivé sur place à la mi-journée, accompagné du Premier ministre Manuel Marrero et du président de l’Assemblée nationale Esteban Lazo.