Virginie Duby-Muller, dont la permanence parlementaire se trouve à Annemasse, aux portes de Genève, a été nommée conseillère politique de Nicolas Sarkozy. L’élue haut-savoyarde rejoint une équipe restreinte composée de onze personnes dont Rachida Dati, Brice Hortefeux et David Douillet. Elle a été également nommée responsable du comité de soutien en Haute-Savoie à la candidature de Nicolas Sarkozy aux primaires des Républicains qui se tiendront les 20 et 27 novembre 2016.

Sarkozyste de la première heure, Virginie Duby-Muller, 37 ans, l’une des plus jeunes députées de l’hémicycle, justifie son engagement en faveur de l’ancien président par sa capacité, dit-elle, à rassembler les Français et à incarner les valeurs laïques et nationales du pays. «Dans un contexte de menaces internationales et de risques d’attentat, lui seul peut faire preuve de l’autorité nécessaire pour faire face à la crise. Le pays a fortement régressé ces dernières années, des réformes sont nécessaires, Nicolas Sarkozy saura les conduire» insiste la députée.

Humaniste et très attachée aux valeurs familiales, Virginie Duby-Muller ne semble pas avoir été affectée par le virage à droite amorcé par l’ancien chef de l’Etat depuis son annonce à la candidature pour la primaire républicaine. «Il s’oppose par exemple au port du burkini sur les plages et je le soutiens. En tant que femme, cela me met mal à l’aise car cet insigne religieux est une régression et une atteinte à notre dignité», dit-elle. Très engagée sur les sujets numériques depuis plusieurs années, la députée parfois surnommée la geek de Sarko va continuer à diriger ce portefeuille au sein de l’équipe de campagne et pour son parti Les Républicains.

A noter que Sophie Dion, une autre députée de Haute-Savoie, figure elle lui aussi dans la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy. Dans les deux Savoie, c’est François Fillon qui reçoit pour le moment le plus de parrainages d’élus (quatre parlementaires) pour cette primaire républicaine. Viennent ensuite Alain Juppé et Nicolas Sarkozy à égalité avec deux député(e)s qui les soutiennent.