Tantôt paradisiaques, sablonneuses, luxuriantes, tantôt battues par les vents, rocailleuses, inhospitalières… Il est souvent question de paysage lorsque l’on évoque les îles. Pourtant, un îlot peut cacher plus que quelque espèce exotique: il est bien souvent porteur d’histoires. Et ce sont ces récits insulaires que «Le Temps» vous conte cet été.

Les épisodes précédents: 

La géographie, ou plus précisément la cartographie, est une passion formidable. Arpenter les images satellites du globe terrestre sur son écran à la recherche de singularités est un passe-temps infini. Ainsi, c’est à l’Américain Josh Calder qu’on doit, en 2007, la découverte dans Grand Nord canadien de la plus grande île située dans un lac se trouvant sur une île, elle-même localisée dans un lac situé sur une île. Le curieux territoire, baptisé Inception Island par certains en référence au film éponyme de Christopher Nolan et son scénario déroutant constitué de rêves imbriqués, a ceci de charmant qu’il suffit de tenter de se le représenter pour immédiatement perdre pied.

Tentons une simulation pour y voir plus clair. Imaginons un lac, par exemple le Léman, sur lequel vogue un radeau, sur lequel repose une baignoire pleine d’eau. Couchée dans la baignoire, une personne sirote à fleur d’eau un cocktail. La cerise qui flotte dans son verre est l’équivalent de notre île de troisième niveau, et le Léman de l’océan Arctique dans lequel elle se trouve.