Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

Mexique

Une interview de Sean Penn dans «Rolling Stone» a aidé à la capture d'«El Chapo»

L'acteur américain a rencontré secrètement le baron de la drogue mexicain avant son arrestation, ce qui a contribué à la capture, ont indiqué les autorités samedi. Sans préciser comment, mais en se préparant à l'extrader vers les Etats-Unis

L'acteur américain Sean Penn a rencontré secrètement le baron de la drogue mexicain «El Chapo» avant son arrestation pour réaliser une interview qui est parue samedi dans Rolling Stone. Elle a contribué à sa capture, ont indiqué les autorités, sans préciser comment.

Lire aussi: Le baron de la drogue «El Chapo» a été arrêté, six mois après son évasion (08.01.2016)

L'article du magazine américain est disponible en ligne. Elle a été publiée samedi, au lendemain de la capture de Joaquin «El Chapo» Guzman près de Los Mochis, localité côtière située dans l'Etat de Sinaloa, dans le nord-ouest du Mexique, d'où il est originaire.

Lire aussi: Des images d'«El Chapo» avant son évasion (15.07.2015)

Guzman a été arrêté à la suite d'une opération meurtrière des forces armées mexicaines, six mois après son évasion spectaculaire d'une prison de haute sécurité.

Sean Penn a déclaré qu'il s'était rendu en octobre 2015 dans une forêt mexicaine pour avoir «une rencontre de sept heures» avec le célèbre trafiquant. Elle a été suivie d'interviews par téléphone et vidéo.

Un responsable du gouvernement mexicain parlant sous le couvert de l'anonymat a déclaré à l'AFP que la rencontre avec Sean Penn faisait partie des éléments qui ont conduit à l'arrestation d'«El Chapo». Celui-ci a déclaré avoir obtenu «la première interview» que le baron de la drogue «ait jamais donnée en dehors d'une salle d'interrogatoire». Il a raconté que le trafiquant l'avait serré dans ses bras lorsqu'ils s'étaient rencontrés dans une clairière. Rolling Stone publie une photographie (ci-dessus) sur laquelle on les voit se serrer la main le 2 octobre.

Au cours de leur rencontre, Guzman a accepté de donner une interview plus tard, mais la réalisation de cette interview en face à face s'est ensuite révélée impossible. Le trafiquant a finalement répondu sur vidéo aux questions de Sean Penn, sans la présence de l'acteur.

«La drogue détruit, c'est une réalité»

Dans ces enregistrements, un Guzman rasé de près et en chemise bleue apparaît dans ce qui semble être un jardin. On entend un coq chanter à l'arrière-plan. «Le fait que la drogue détruit, c'est une réalité», déclare Guzman en espagnol dans la vidéo de deux minutes et demie sous-titrée en anglais. «Malheureusement, comme je l'ai déjà dit, là où j'ai grandi, il n'y avait pas d'autre moyen de survivre, et il n'y en a toujours pas», ajoute-t-il.

Guzman répond aussi à la question de sa responsabilité personnelle dans le niveau élevé de l'addiction à la drogue au niveau international, déclarant que de telles accusations sont «fausses». «Le jour où je n'existerai plus, cela ne va absolument pas diminuer», argumente-t-il.

L'article lui-même contient une admission étonnante de Guzman de l'étendue de ses activités criminelles. «Je fournis plus d'héroïne, de métamphétamine, de cocaïne et de marijuana que n'importe qui au monde», déclare-t-il. «J'ai une flotte de sous-marins, d'avions, de camions et de bateaux», détaille encore «El Chapo».

La voie vers l'extradition

Le gouvernement mexicain a annoncé par ailleurs samedi ouvrir la voie à sonextradition vers les Etats-Unis. «Avec la recapture de Guzman, il faudra enclencher les différentes procédures d'extradition», indique le Ministère de la justice dans un communiqué, sans toutefois fournir de date. Les autorités soulignent que les procureurs ont reçu l'an dernier deux mandats d'arrêts à cette fin et que les avocats de Guzman auront trois jours pour émettre des objections.

Elles ajoutent qu'elles «apporteront des éléments» pour combattre toute stratégie de la défense cherchant à s'opposer à cette extradition. Après l'arrestation de Guzman en février 2014, le président Enrique Pena Nieto avait refusé son extradition vers les Etats-Unis, promettant de le juger et l'incarcérer au Mexique.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a