Diplomatie

Une maigre coalition contre l'Iran à Varsovie

Les Etats-Unis et la Pologne ont réuni les pays du Golfe ainsi qu'Israël pour resserrer les rangs contre l'Iran

Elle n’avait pas commencé qu’elle avait déjà déclenché le plus grand scepticisme. La conférence co-organisée par la Pologne et les Etats-Unis qui s'est ouverte ce jeudi à Varsovie avait été annoncée mi-janvier par le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo. Cette réunion «s’attachera à garantir que l’Iran n’exerce pas une influence déstabilisatrice» dans la région, avait-il déclaré.

Les Russes et les Européens n’ont pas apprécié, le chargé d’affaires polonais a été convoqué au Ministère des affaires étrangères iranien, et le sommet a été renommé «conférence ministérielle pour la promotion de la paix et de la sécurité au Moyen-Orient». Malgré cette nouvelle appellation, les Européens, à l’exception des Britanniques, n’ont pas dépêché leurs ministres sur place. La Russie et la Turquie ont également décliné l’invitation.