Vincenzo Strippoli est arrivé sur les lieux de l’accident quelques minutes après le drame qui a eu lieu lundi soir à environ un kilomètre de la gare de Viareggio. L’explosion a provoqué des dommages dans un rayon de 300 mètres.

«Je me trouvais à environ 600 mètres de l’explosion. Nous avons entendu une très forte déflagration puis avons vu une énorme colonne de fumée. Je me suis précipité vers le lieu de l’accident. Il y avait des centaines de personnes dans les rues. C’était une panique généralisée au milieu des allers et venues des véhicules de secours. Un bâtiment s’est écroulé. Il y en avait plusieurs autres qui étaient en flammes. De part et d’autre de la voie ferrée, des voitures brûlaient.

J’avais déjà assisté à une explosion à l’intérieur d’une usine mais j’ai immédiatement compris que la situation présente était beaucoup plus grave. Nous avons mis en place une zone de sécurité et commencé à évacuer les personnes. Ce matin, nous travaillons pour vider les 13 autres citernes de gaz qui n’ont pas explosé. Pour cela, nous allons évacuer un millier de personnes».