Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Gérard Tschopp, président de la section suisse de RSF: «La distinction entre la communication et le journalisme doit être réaffirmée avec une nouvelle détermination et sans aucun compromis».

Genève internationale

Une première défection au Club suisse de la presse

La section suisse de Reporters sans frontières claque la porte du Club suisse de la presse dirigé par le député genevois pro-russe Guy Mettan, à la suite d'une conférence controversée sur la Syrie

La section suisse de Reporters sans frontières (RSF) a annoncé mercredi son retrait immédiat du Club suisse de la presse (CSP), à Genève. Cette institution est dirigée depuis sa création par le député démocrate-chrétien Guy Mettan, aux amitiés avec la Russie de Vladimir Poutine assumées.

C’est une conférence de presse fin novembre sur la Syrie qui a mis le feu aux poudres. Une présentation très orientée et sollicitée par la Russie sur les Casques blancs, ces sauveteurs qui opèrent en zones insurgées bombardées par le régime syrien et son allié russe.

Lire aussi: «Le Club suisse de la presse dans la tourmente syrienne»

Subvention publique maintenue

RSF avait d’abord demandé l’annulation de cette conférence, menaçant de se retirer du CSP, dont l’association est un membre cotisant. Guy Mettan avait maintenu la conférence, dénonçant des «pressions inouïes» habituellement le fait d'«Etats dictatoriaux ou autoritaires». Vendredi dernier, la subvention publique du CSP a été maintenue par le parlement genevois.

Notre «intention était de susciter un débat sur le rôle, la mission et les valeurs respectives du CSP et de ses partenaires média dans un environnement informationnel en profonde transformation», affirme aujourd’hui le président de RSF Gérard Tschopp, dans une lettre adressée à Guy Mettan et rendue publique mercredi.

La décision de se retirer du CSP a été prise par le comité de RSF à «une écrasante majorité», précise Gérard Tschopp. «Nous estimons aujourd’hui que – sur fond d’un retour massif de la propagande – la distinction entre la communication et le journalisme doit être réaffirmée avec une nouvelle détermination et sans aucun compromis», poursuit le président de RSF, dans une référence à peine voilée aux multiples casquettes de Guy Mettan. Le principal intéressé refuse de répondre à ces critiques. Il s’en tient à un entretien qu’il a eu avec le même Gérard Tschopp mercredi. «Il n’avait rien à reprocher, ni au CSP, ni à moi», assure Guy Mettan.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a