Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a confirmé le décès d’une double-nationale suisse et tunisienne. Il n’était pas en mesure de donner plus d’informations.

Selon son frère, la femme se trouvait avec une douzaine d’autres femmes sur une terrasse surplombant la rue dans laquelle se déroulait une manifestation. Touchée à la gorge, «sous son oreille», elle est décédée sur place, a-t-il affirmé à la Radio Suisse Romande (RSR).

Le frère a essayé d’alerter les secours pour l’emmener à l’hôpital, mais en vain. Il a finalement dû conduire lui-même le corps de sa soeur à l’hôpital.

Selon lui, trois personnes ont été tuées «en une heure» à Dar Chaabane, dont un enfant de onze ans. Avec le mari de la victime, attendu jeudi après-midi en Tunisie, il prévoit de déposer plainte contre les forces de sécurité.

Mariée à un Suisse, la femme vivait dans le nord vaudois. > Lire le témoignage de sa sœur