Scrutin

Dans les urnes, l’Europe sème la confusion en France

Selon plusieurs sondages, les élections européennes du 26 mai pourraient profiter à Emmanuel Macron. Au niveau de l’UE, la poussée populiste est aussi nuancée

Combien de listes se présenteront, le 26 mai, devant les électeurs français pour les européennes et les 79 sièges en lice? Le type de scrutin – proportionnelle intégrale et nationale à un tour – se prête en tout cas au morcellement politique, et les tentatives des «gilets jaunes» pour présenter leurs propres candidats (jusque-là infructueuses) pourraient accentuer cette dispersion. Le résultat final, en revanche, ne semble pour l’heure pas favorable aux nouveaux venus.

Lire aussi: 2019: entre désinformation et élections européennes