«Tout se négocie ici, mais tout passe par là.» A Bruxelles, les diplomates des pays membres habitués à se retrouver dans les bâtiments du Conseil européen savent que leurs tractations s’achèvent toujours de l’autre côté de la rue de la Loi, au Berlaimont, le siège de la Commission, ou dans les différents immeubles de ses services tel celui d’ECHO, la Direction chargée de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire. Des immeubles où toutes les décisions sur l’Ukraine remontent ces jours-ci vers celle qui incarne en premier le visage de l’UE: sa présidente allemande, Ursula von der Leyen.