L’essentiel

La majorité des cantons a réduit la durée de la quarantaine pour les cas contacts de 10 à 7 jours. Neuchâtel, Berne et les cantons de Suisse centrale, de Suisse orientale ont suivi lundi les recommandations de l'OFSP pour lutter contre le Covid-19. Depuis vendredi, le Tessin, Genève, Bâle-Ville, Vaud, le Valais, le Jura, Zurich et Fribourg s'étaient déjà annoncés.

A ce sujet: Plusieurs cantons réduisent les quarantaines pour limiter les conséquences d’Omicron sur l’économie

Plusieurs cantons ont donné lundi le coup d'envoi de la vaccination des enfants. Les 5-11 ans peuvent désormais se faire piquer en Argovie. En Suisse romande, ils devront encore attendre quelques jours.

La montée du variant Omicron fait craindre une flambée des contaminations et la moitié de la population suisse pourrait être touchée en quelques semaines, selon le virologue et membre de la taskforce Richard Neher, interrogé ce week-end dans la SonntagsZeitung.

 

Retrouvez notre suivi de la journée de dimanche


■ Igor Bogdanoff meurt du covid, six jours après son frère jumeau Grichka

Igor Bogdanoff, l'un des deux jumeaux stars des années 1980 pour avoir lancé la première émission télévisée de science-fiction en France, est décédé lundi à l'âge de 72 ans, six jours après son frère Grichka, a annoncé son agent. «Dans la paix et l'amour, entouré de ses enfants et de sa famille, Igor Bogdanoff est parti vers la lumière lundi 3 janvier 2022», ont écrit ses proches dans un message transmis par son agent.


■ Les Etats-Unis autorisent le rappel du vaccin de Pfizer pour les 12-15 ans

Les autorités sanitaires américaines ont autorisé lundi un rappel du vaccin de Pfizer pour les 12-15 ans, et réduit de six à cinq mois le délai avant l'injection de cette troisième dose, pour toutes les tranches d'âge. Ces décisions interviennent en pleine flambée de l'épidémie dans le pays, liée au variant Omicron, et au moment où les écoliers s'apprêtent à retourner en classe après les fêtes de fin d'années.

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a également autorisé une dose de rappel du vaccin de Pfizer-BioNtech pour les enfants immunodéprimés entre 5 et 11 ans. Il s'agit par exemple de ceux ayant reçu une transplantation d'organe. Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) doivent encore avaliser cette décision. La FDA a dit s'appuyer notamment sur des données en provenance d'Israël, où des milliers d'enfants et adolescents âgés de 12 à 15 ans ont déjà reçu cette dose de rappel.


■ Une croisière interrompue à Lisbonne en raison d'un foyer de Covid

Près de 3000 passagers d'un navire de croisière, en majorité allemands, ont été débarqués lundi à Lisbonne au lieu de repartir pour l'archipel espagnol des Canaries après plusieurs cas de Covid-19 à bord, ont annoncé les autorités portugaises.

Les premiers passagers testés négatifs ont commencé à débarquer lundi à l'aube pour être acheminés en bus «vers l'aéroport de Lisbonne afin de regagner leur destination d'origine», a indiqué Diogo Vieira Branco, capitaine du port de Lisbonne et commandant de la police maritime de la capitale portugaise.

L'opération d'évacuation de l'AIDAnova devait se terminer lundi après-midi. Le navire, qui avait accosté mercredi à Lisbonne en provenance de La Corogne, dans le nord-ouest de l'Espagne, transportait quelque 2844 passagers et 1353 membres d'équipage. Il devait rejoindre les Canaries après une escale sur l'île portugaise de Madère.


■ Le Koweït appelle ses citoyens à quitter des pays européens

Le Koweït appelle ses citoyens à ne pas se rendre dans plusieurs pays européens, dont la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, et à les quitter s'ils s'y trouvent déjà, en raison des hausses des contaminations au variant Omicron. 

Etat pétrolier du Golfe, le Koweït est un vivier important de touristes souvent fortunés vers le continent européen, devenu l'épicentre de la pandémie de coronavirus avec la déferlante Omicron. Le ministère des Affaires étrangères a appelé, dans des communiqués publiés dimanche soir, les Koweïtiens à «reporter leurs voyages».


■ Le président du Conseil d'Etat tessinois est testé positif

Manuele Bertoli, président du Conseil d'Etat tessinois, a été testé positif au Covid-19. Il présente des symptômes légers et se trouve en isolement à domicile, où il continue à travailler, annonce ce lundi le canton.

Le socialiste a effectué un test ces derniers jours après l'apparition de symptômes compatibles avec une infection au coronavirus. Son état de santé est bon pour le moment et lui permet de continuer à exercer son activité professionnelle, précise encore le canton.


■ La Suisse compterait 57 387 nouveaux cas de coronavirus en quatre jours

Une erreur s'est glissée dans les résultats communiqués par l'OFSP. L'Office de la santé publique  annonçait ce matin que «38 437 nouveaux cas de coronavirus» avaient été signalés en 96 heures, avant de publier un correctif sur Twitter. Il s'agirait en réalité de 57 387 cas. Près de 20 000 (18 950) de plus que ce qui a été diffusé dans un premier temps.

Entrée corrigée le 3 janvier à 17h35


■ Israël va rouvrir ses frontières aux touristes vaccinés

Le gouvernement israélien a annoncé ce lundi la réouverture la semaine prochaine de ses frontières aux touristes étrangers vaccinés. A compter du 9 janvier, les étrangers vaccinés provenant des «pays oranges» pourront entrer dans l'Etat hébreux en effectuant un test PCR ou antigénique avant de monter à bord de l'avion, puis un test PCR à leur arrivée sur le sol israélien. Ils devront ensuite se placer en isolement pendant 24 heures, dans l'attente de leur résultat,.

La majeure partie des pays figure actuellement sur cette liste «orange.» Lundi, la commission des classifications a recommandé de retirer sept pays de la liste rouge, dont la France, le Canada et l'Afrique du Sud.

Israël avait fermé ses frontières aux ressortissants étrangers, sauf certaines exceptions, le 28 novembre dernier, soit quelques jours après la découverte du variant Omicron chez un passager revenant du Malawi.


■ Le procès du 13-Novembre suspendu à l'état de santé de Salah Abdeslam

Le procès des attentats du 13-Novembre reprendra demain devant la cour d'assises spéciale de Paris, après deux semaines de pause, mais reste tributaire de l'état de santé du principal accusé. Salah Abdeslam a été testé positif au Covid-19 le 27 décembre. Le procès reprendra bien mardi, à 12h30, mais devrait être aussitôt suspendu, le temps pour le président Jean-Louis Périès d'assurer le renvoi au moins jusqu'à jeudi.

Vendredi dernier, Jean-Louis Périès avait évoqué la date du 13 janvier pour la reprise des débats. Mais, depuis lundi, la durée d'isolement a changé en cas de test positif au covid. «Si Salah Abdeslam est positif, on attendra qu'il devienne négatif», déclare une source proche du dossier interrogée lundi par l'Agence France-Presse.

Seul survivant des commandos djihadistes qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés à Paris et Saint-Denis en novembre 2015, Salah Abdeslam est détenu dans la prison de Fleury-Mérogis, au sud de Paris. Plusieurs foyers de contaminations y ont été détectés ces derniers temps. A l'isolement, le prisonnier ne se trouve toutefois pas dans une bulle. Il peut recevoir ses avocats et côtoie quotidiennement des surveillants.


■ Comme d'autres cantons, Neuchâtel réduit la durée de la quarantaine

Neuchâtel réduit la durée de la quarantaine pour les cas contacts de 10 à 7 jours, conformément aux recommandations de l'Office fédéral de la santé publique pour lutter contre le Covid-19. Les cantons de Suisse centrale et de Berne ont pris la même décision lundi. La majorité des cantons suivent ainsi les nouvelles recommandations. Depuis vendredi, le Tessin, Genève, Bâle-Ville, Vaud, le Valais, le Jura, Zoug et Fribourg se sont déjà annoncés.

Les personnes guéries ou vaccinées depuis plus de quatre mois sont désormais touchées par la quarantaine, indique le canton de Neuchâtel. Aucun test n'est nécessaire pour en sortir. La quarantaine sera toutefois ciblée sur les individus faisant ménage commun avec la personne testée positive au Covid-19 ou ayant eu un contact intime avec elle.

Les personnes qui ont été en contact avec la personne testée positive, mais ne vivant pas sous le même toit, ne sont plus soumises à la quarantaine. Il leur est toutefois recommandé de se faire tester entre quatre et sept jours après le dernier contact, de porter un masque lors de tout contact avec autrui pendant sept jours, de limiter autant que possible les contacts et d’éviter les lieux publics.


■ De nouvelles offres en Valais pour se faire vacciner

Suite aux recommandations de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), le Canton du Valais offre de nouvelles possibilités de vaccination à sa population – sur inscription. Les centres de Brigue, de Sion, de Collombey et de Rennaz augmentent ainsi leurs capacités. Les centres temporaires de Sierre et de Martigny poursuivront leur activité durant le mois de janvier. Un nouveau centre ouvre également ces portes aujourd’hui à l’ancien hôpital de Brigue.

En raison de la forte propagation du variant Omicron du virus SARS-Cov-2 et de la situation épidémique actuelle, l’OFSP et la commission fédérale pour les vaccinations recommandent aux personnes qui ne l’ont pas déjà fait de se faire vacciner au plus vite et à la population vaccinée de recevoir une dose de rappel 4 mois après l’immunisation de base. 


■ Israël commence à administrer une 4e dose de vaccin aux 60 ans et plus

Israël commence aujourd’hui à injecter une quatrième dose de vaccin contre le coronavirus aux personnes âgées de 60 ans et plus. Dimanche soir, le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a annoncé que tous les Israéliens de plus de 60 ans, les personnes immunodéprimées et le personnel médical pourront bénéficier d’une quatrième dose de vaccin – si elles ont déjà reçu leur troisième dose il y a plus de quatre mois.

Pionnier de la vaccination anti-Covid à la faveur d’un accord avec le géant pharmaceutique Pfizer, l’Etat hébreu avait lancé dès l’été dernier une campagne pour administrer une troisième dose de vaccin. Le gouvernement mise sur cette quatrième dose pour tenter d’atténuer les effets de la nouvelle vague de contamination chez les personnes les plus à risque.

Israël a par ailleurs reçu jeudi dernier une première livraison de pilules anticoronavirus de la part de Pfizer, alors que le nombre de contaminations continue d’augmenter depuis l’apparition fin novembre du premier cas dans le pays du variant Omicron.


■ Le coprésident des Amis de la Constitution démissionne

Depuis le 1er janvier de cette nouvelle année, Werner Boxler n’est plus le coprésident des Amis de la Constitution, l’association qui a participé au lancement des deux référendums contre la loi Covid-19 et la loi sur le terrorisme. «Ma mission d’avoir contribué à initier un mouvement collectif porté par un idéal démocratique est arrivée à terme», explique-t-il dans sa décision transmise lundi aux médias.

Relire: Les Amis de la Constitution acceptent le résultat du vote, mais fustigent la «désinformation» qui l’a précédé

«Le mouvement a pris une telle ampleur qu’il aspire à s’organiser autrement, à se donner une nouvelle direction vers laquelle je ne me sens plus appelé, car je n’ai jamais été attiré par la politique telle qu’elle se pratique aujourd’hui», écrit-il.


■ L’Inde commence à vacciner les adolescents, Omicron inquiète

Au moment où les autorités indiennes renforcent les mesures sanitaires dans les grandes villes afin de contenir l’inquiétante propagation d’Omicron, le pays démarre ce lundi la vaccination des jeunes de 15 à 18 ans.

Entre avril et juin derniers, plus de 200 000 personnes sont mortes du Covid-19 dans le pays, durant une féroce vague épidémique qui a submergé hôpitaux, crématoriums et cimetières. Les personnels de santé ont depuis administré plus de 1,4 milliard de doses de vaccin, mais moins de la moitié des 1,3 milliard d’habitants de l’Inde a déjà reçu deux doses. Le pays entamera une campagne de vaccination de rappel pour les personnes âgées de plus de 60 ans dès lundi prochain.

L’Inde est le deuxième pays le plus touché au monde en nombre de cas, avec près de 35 millions de contaminations confirmées.


■ A Neuchâtel, la vaccination s’ouvre aux enfants dès cinq ans

La vaccination contre le Covid-19 est désormais ouverte pour les enfants dès cinq ans dans le canton de Neuchâtel. Elle est recommandée pour les petits qui sont atteints dans leur santé ou qui sont en contact étroit avec des personnes à risques.

Les enfants de cinq à onze ans pourront se faire vacciner – après inscription – les samedis 8 et 15 janvier de 14h30 à 18 heures, à Polyexpo, à La Chaux-de-Fonds. «Cette vaccination sera effectuée par des pédiatres et des infirmières spécialisées en pédiatrie», indique ce lundi le canton.

Les responsables de la vaccination ont organisé un accueil et un accompagnement pour les enfants et leurs parents assuré par l’association Le Chariot magique afin de créer un climat ludique et apaisant.


■ Le Koweït appelle ses citoyens à quitter l’Union européenne

En raison de la hausse des contaminations au variant Omicron, le Koweït a appelé ses citoyens à ne pas se rendre dans plusieurs pays européens ou à les quitter rapidement s’ils s’y trouvent déjà. Le ministère des Affaires étrangères les invite à «reporter leurs voyages», en particulier vers cinq pays européens: la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie.

Riche Etat pétrolier du Golfe, le Koweït est un vivier important de touristes souvent fortunés vers le continent européen. Sur place, le nombre quotidien de contaminations de ce pays de 4 millions d’habitants est monté en flèche pour être multiplié par 20 en un mois – passant à environ 600 cas ce dimanche.

Les cas ont aussi augmenté dans les autres pays du Golfe. En Arabie saoudite, à partir du 1er février, il faudra avoir reçu une dose de vaccin de rappel pour pouvoir entrer dans les lieux publics.


■ Le ministre américain de la Défense testé positif

Lloyd Austin, le ministre américain de la Défense, a contracté le Covid-19. Il souffre de symptômes «légers» et restera en quarantaine chez lui pendant les cinq prochains jours, indique le Pentagone.

Dans un communiqué diffusé par son ministère, Lloyd Austin précise être pleinement vacciné, y compris avec une troisième dose de rappel. «Ce qui fait que l’infection est beaucoup plus légère qu’elle ne l’aurait été autrement», écrit-il. Son dernier contact avec le président Joe Biden remonte au 21 décembre. Il avait été testé négatif ce matin-là.

Les Etats-Unis recensent près de 400 000 nouveaux cas par jour. Plusieurs membres du Congrès ont récemment annoncé avoir été contaminés. La porte-parole de Joe Biden, Jen Psaki, avait elle aussi été testée positive fin octobre.


■ Twitter suspend le compte personnel d’une élue trumpiste accusée de désinformation

Twitter a annoncé dimanche avoir suspendu de manière permanente l’un des comptes de l’élue républicaine Marjorie Taylor Greene, accusée de violer les règles du réseau social en matière d’information sur la pandémie. La trumpiste convaincue avait déjà vu son compte personnel bloqué pendant une semaine en août pour avoir tweeté que les vaccins «ne fonctionnaient pas».


■ Omicron s’allie à la tempête Frida pour semer la zizanie dans le ciel américain

Prendre un avion relevait dimanche du parcours du combattant aux Etats-Unis, en plein retour des vacances de Noël. Ce lundi matin plus de 2650 vols intérieurs ou internationaux au départ ou à destination des Etats-Unis ont déjà été annulés.

Vents violents, inondations et chutes de neige s’ajoutent en effet aux perturbations qui touchent l’ensemble du secteur aérien dans le monde depuis une semaine. Le très contagieux variant Omicron empêche en effet de nombreux pilotes ou membres du personnel navigant ou au sol, malades ou cas contact, de venir travailler.

Ce manque de personnel contraint les compagnies à réduire leurs plans de vols. Le week-end dernier, juste après Noël, environ 7500 avions avaient été annulés à travers le monde.


■ Le Salon CES de Las Vegas bien présent, mais au ralenti

Amazon, Microsoft, Google, Intel, BMW, General Motors… Une flopée d’entreprises ont annulé ou fortement réduit leur présence au salon annuel le plus connu de l’électronique grand public.

Le nombre d’exposants, environ 2.200, est déjà réduit de moitié par rapport à la dernière édition en présentiel du salon, il y a deux ans, expliquent les organisateurs. Et les masques et les preuves de vaccinations sont obligatoires.

Ils ont quand même pris la décision vendredi de réduire d’une journée la durée du salon, qui se tiendra donc de mercredi à vendredi.


■ Deux hauts responsables chinois limogés pour «rigueur insuffisante»

Deux hauts responsables ont été limogés dimanche par les autorités de la ville chinoise de Xi’an (nord) afin de «renforcer le travail de prévention et de contrôle de l’épidémie». Le nombre de cas de coronavirus y est pourtant en baisse après douze jours de confinement, selon les chiffres officiels dévoilés lundi.

Le mois dernier, plusieurs dizaines de fonctionnaires avaient déjà été sanctionnées pour «rigueur insuffisante dans la prévention et le contrôle de l’épidémie».

Lundi, Xi’an a annoncé 90 nouveaux cas de coronavirus, contre 122 la veille, ce qui porte à plus de 1600 le nombre de contaminations dans la ville depuis le 9 décembre.

Xi’an, célèbre pour son armée souterraine en terre cuite, est le nouvel épicentre de la pandémie dans le pays. Les autorités ont donc imposé le confinement des 13 millions d’habitants et mené de vastes opérations de dépistage.

Relire notre reportage: A Xi’an, des habitants dénoncent un confinement dur et mal organisé

■ Pendant ce temps, aux Pays-Bas: