Une victoire nette, sans discussion, et avec une seule issue politique: celle d’un combat sans merci contre le bilan d’Emmanuel Macron, président de plus en plus affairé à courtiser l’électorat de la droite modérée et du centre. En remportant, samedi 4 décembre, le vote du congrès des «Républicains» avec 60,95% des voix face à Eric Ciotti, crédité de 39,05% des suffrages, Valérie Pécresse peut se targuer d’un mandat clair, et espérer être portée par un mouvement politique remis sur pied par la réussite de cette élection interne.