«Comme la précédente, le but de cette tribune n’est pas de mettre à mal nos institutions mais d’alerter sur la gravité de la situation.» L’avertissement, en préambule de la nouvelle tribune publiée par Valeurs actuelles sur le supposé délitement de la France, est surtout une invitation: l’hebdomadaire ultra-conservateur français, doué pour la polémique, entend cette fois obtenir le soutien de ses lecteurs et, plus largement, d’une partie de la population à ce nouveau texte signé, cette fois, par des militaires d’active inquiets pour leur pays. L’appel est lancé «aux professionnels des armées qui souhaiteraient y prendre part». «Oui, nos aînés ont raison sur le fond de leur texte, dans sa totalité, peut-on lire dans cette nouvelle missive, directement inspirée de l’appel publié le 21 avril, jour anniversaire du putsch des généraux d’Alger en 1962 contre le pouvoir républicain du général de Gaulle. Nous voyons la violence dans nos villes et villages. Nous voyons le communautarisme s’installer dans l’espace public, dans le débat public. Nous voyons la haine de la France et de son histoire devenir la norme.»

A lire aussi: Des anciens militaires ravivent en France le fantôme d’un coup d’Etat