Religion

Le Vatican contre l’ordination d’un évêque en Chine

Le Saint-Siège estime que l’ordination d’un père chinois constitue «une grave violation de la liberté religieuse et de conscience»

L’ordination samedi d’un évêque de l’Eglise catholique chinoise officielle, malgré les objections du Vatican, constitue «une grave violation de la liberté religieuse et de conscience», a estimé mercredi le Saint-Siège dans un communiqué.

L’ordination du père Guo Jincai à Chengde, une ville du nord de la Chine, a été annoncée samedi par Liu Bainian, vice-président de l’Association patriotique des catholiques de Chine, Eglise contrôlée par les autorités et dont les évêques sont nommés par le gouvernement. Elle «constitue une blessure douloureuse» et «une grave violation de la discipline catholique», a indiqué le Vatican, soulignant que le pape Benoît XVI a accueilli la nouvelle avec «un profond regret».

Le Vatican a déploré aussi les pressions exercées sur «plusieurs évêques» pour qu’ils participent à cette célébration. Il dit vouloir étudier «en détail» la situation, notamment la «validité» et la «position canonique» des évêques concernés.

Publicité