Amérique latine

Au Venezuela, Juan Guaido affirme que le dialogue avec Nicolas Maduro a pris fin

L'opposant vénézuélien a annoncé que le gouvernement Maduro s'était retiré de la table des négociations sous l'égide de la Norvège

L'opposant vénézuélien Juan Guaido a affirmé dimanche 15 septembre que le dialogue avec le gouvernement du président Nicolás Maduro, sous les auspices de la Norvège, avait pris fin. La délégation du pouvoir refuse de revenir à la table des négociations.

Nicolas «Maduro a abandonné le processus de négociations avec des excuses fallacieuses [...] après plus de 40 jours au cours desquels il a refusé de le poursuivre», est-il écrit dans un communiqué diffusé dimanche soir par l'équipe du chef de file de l'opposition, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays.

Entamées en mai sous l'égide de la Norvège, à Oslo puis à La Barbade, les discussions entre l'opposition, regroupée autour du président du Parlement Juan Guaido et le gouvernement du président Nicolás Maduro ont été suspendues le 7 août par le dirigeant socialiste, en réaction à de nouvelles sanctions américaines contre son gouvernement.

Ouvert à «toute solution»

«Ceux qui usurpent le pouvoir ont bloqué une sortie pacifique, refusant de discuter et d'accepter une proposition sensée faite par notre délégation pour mettre fin à ce conflit», ajoute l'équipe de l'opposant. Elle se déclare toutefois favorable à «toute solution» qui «mettrait fin aux souffrances des Vénézuéliens».

Lire aussi: Le Venezuela entame des manoeuvres militaires à la frontière colombienne

Nicolás Maduro, au pouvoir depuis 2013, a été réélu pour un second mandat en 2018 à l'issue d'un scrutin boycotté par l'opposition qui en a rejeté les résultats, tout comme une grande partie de la communauté internationale.

À la fin janvier, Juan Guaido s'était autoproclamé président par intérim, reconnu comme tel par une cinquantaine de pays, sans pour autant parvenir à évincer le dirigeant socialiste.

Publicité