Après des manifestations éparses en France, en Grande-Bretagne ou encore en Grèce, les organisations de défense des travailleurs réfléchissent à une action concertée au niveau européen. Elles étaient réunies jeudi à Bruxelles dans le cadre d’un bureau élargi de la Confédération européenne des syndicats. Plusieurs pistes sont à l’étude. Une grande manifestation pourrait réunir les contestataires de différents pays en un seul lieu. «C’est assez peu probable car nous l’avons fait en décembre à Strasbourg et ça n’a guère eu d’impact», témoigne un syndicaliste français. Des défilés pourraient également être organisés le même jour à travers l’UE.

Les syndicats européens promettent déjà de manifester à Londres à la veille du sommet du G20, qui aura lieu dans la capitale britannique le 2 avril prochain.