Le bruit de la guerre qui dévaste l'Europe. L'exode effréné des parisiens vers le sud. La France coupée en deux par la ligne de démarcation. La Suisse romande aux avants-postes de la tragédie. C'était il y a quatre vingt ans. Chaque semaine de l'été, «Le Temps» vous raconte qui, entre larmes et rire, collaboration, compromissions et résistance, façonna la France à l'heure allemande. 

La directive émane du porte-voix d’Hitler, le propagandiste du Reich Joseph Goebbels. Datée du 9 juillet, elle se retrouve, en français et en allemand, distribuée sous forme de circulaire ronéotypée dans toutes les «kommandanturs» de la zone «occupée» délimitée par la ligne de démarcation entrée en vigueur le 25 juin 1940: «A l’avenir, la France jouera en Europe le rôle d’une «Suisse affranchie» et deviendra un pays de tourisme pouvant éventuellement assurer certaines productions dans le domaine de la mode…»

Lire aussi: Le 10 juillet 1940, débutait le régime de Vichy