Observer Victoria Nuland tenter d’expliquer, voire de nuancer les propos de Joe Biden quand il traite Vladimir Poutine de «criminel de guerre» et l’accuse de «génocide» a quelque chose de cocasse. Car l’Américaine n’est pas vraiment une référence en termes de langage diplomatique. «Fuck the EU!» («L’UE n’a qu’à aller se faire voir!»), c’était elle, en 2014, en pleine révolution de Maïdan, juste avant l’annexion de la Crimée par la Russie.