Eric Zemmour est enfin passé au stade des annonces et de l’esquisse de son programme présidentiel. A Villepinte, dans le département de Seine-Saint-Denis souvent cité pour son taux de criminalité et l’importance de sa population d’origine immigrée, l’ex-polémiste français désormais candidat dans la course à l’Elysée a clairement réussi son entrée sur le ring électoral. D’abord avec un nom de parti qui sonne juste: «Reconquête». Ensuite avec un slogan qui claque: «Impossible n’est pas français».