Publié ce mardi, le rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise (Ciase), dite Commission Sauvé, dévoile l’ampleur de la pédocriminalité qui a sévi au sein des institutions catholiques françaises entre 1950 et 2020. Les auteurs de cette enquête estiment que 216 000 personnes ont été victimes de violences sexuelles commises par des religieux alors qu’elles étaient mineures pendant cette période. Un chiffre qui dépasse les 330 000 victimes en prenant également en compte les laïcs travaillant pour l’Eglise catholique. Durant cette période, l’institution a abrité entre 2900 et 3200 pédocriminels selon le rapport.