«Jeudi, nous avons noté […] qu’une porte avait été ouverte pour les paiements (à WikiLeaks) au moyen des cartes Visa et Mastercard», se félicite dans un communiqué Datacell, la société islandaise qui contrôle la collecte des fonds au profit de WikiLeaks. «Nous interprétons cela comme la volonté affichée par Visa et Mastercard de souscrire à notre demande de rétablir les opérations de règlements», ajoute le communiqué.

Datacell précise que les donations pourront être également effectuées au moyen de l’Américan Express, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent.

En décembre dernier, en pleine tempête liée à la publication de milliers de câbles américains par WikiLeaks, Visa et Mastercard avaient bloqué la possibilité d’effectuer des donations au site fondé par Julian Assange via leurs canaux, entraînant un tarissement des dons de 130 000 euros par jour selon WikiLeaks.

Le site ainsi que la société islandaise Datacell ont annoncé ce week-end leur intention de porter trois plaintes, l’une pour abus de position dominante devant la Commission européenne, puis deux à la rentrée en Islande et au Danemark.

La plainte devant la justice européenne que le site WikiLeaks devait déposer jeudi a toutefois été suspendue dans l’espoir d’un règlement à l’amiable, a annoncé à l’AFP son avocat islandais Andri Sveinsson.

«Visa a demandé un délai pour réagir à nos demandes, ils nous ont dit qu’ils reviendraient vers nous vendredi», a déclaré l’avocat.