Le président Vladimir Poutine a ordonné aux troupes russes de se retirer dans leurs bases permanentes après des manoeuvres dans la région de Rostov-sur-le-Don, a rapporté samedi soir l’agence de presse russe RIA Novosti. Cette zone est proche de la frontière avec l’Ukraine.

Ce retrait est décidé avant la rencontre prévue vendredi à Milan entre le chef de l’Etat russe et son homologue ukrainien Petro Porochenko.

Le ministre de la Défense Sergueï Choïgou «a rendu compte auprès du commandant suprême (NDLR: Vladimir Poutine) de l’achèvement de la période d’entraînement de cet été sur les champs de tir du district militaire sud», a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, cité par RIA Novosti.

«Après ce compte rendu, M. Poutine a ordonné d’enclencher le retour des troupes dans leurs bases permanentes (...). Au total, cela concerne 17 600 militaires qui ont subi un entraînement sur les champs de tir de la région de Rostov au cours de l’été», a ajouté le porte-parole.

Les relations entre Moscou et l’OTAN sont au plus bas en raison des actions de la Russie en Ukraine, où Moscou a annexé la presqu’île de Crimée en mars et soutient les séparatistes pro-russes de l’Est.

Il y a un mois, l’OTAN a fait savoir que la Russie comptait plusieurs milliers de soldats et des centaines de chars et de véhicules blindés dans l’est de l’Ukraine, soutenant les séparatistes en lutte contre l’armée de Kiev.