Vladimir Poutine a souligné les liens entre Moscou et son traditionnel allié serbe en recevant, jeudi à Sotchi au bord de la mer Noire, le premier ministre de Serbie, Vojislav Kostunica. Le président russe a évoqué l'importance des échanges entre son pays et la Serbie-Monténégro, «plus d'un milliard de dollars» selon lui.

A l'issue de la rencontre, Vladimir Poutine, dont le pays avait condamné les frappes de l'OTAN contre la Yougoslavie au printemps 1999, s'en est pris à l'absence d'aide à la reconstruction à la Serbie. «Concernant le préjudice économique causé à la Serbie par la guerre et les bombardements, j'estime que les moyens pour la reconstruction doivent être fournis par ceux-là même qui ont détruit», a estimé le président russe. Concernant le Kosovo, Poutine a annoncé que la Russie soutenait le plan serbe de règlement qui prévoit une décentralisation et une autonomie territoriale pour les Serbes du Kosovo, province de Serbie à majorité albanaise administrée par l'ONU depuis juin 1999.