La séquence était prévue. Au terme d’un simulacre de «référendum» organisé sous les canons, Vladimir Poutine a annoncé vendredi le rattachement à la Russie de quatre régions du sud de l’Ukraine que les troupes russes contrôlent seulement en partie. Accueillant des centaines de responsables au Kremlin, dont les quatre gouverneurs de ces régions ukrainiennes placés à leur poste par Moscou, le président russe s’en est pris plus violemment encore que par le passé aux Occidentaux, et particulièrement aux Etats-Unis. En quatre points, retour sur un discours de guerre.