Les familiers de l'introuvable dictateur déchu affirment qu'il s'agit bien de lui. La CIA demande plusieurs jours pour analyser la cassette qui lui a été remise. Quoi qu'il en soit, la diffusion vendredi par Al-Jazira d'un enregistrement audio attribué à Saddam Hussein relance les spéculations sur le sort de ce dernier. Et a de quoi inquiéter les GI présents en Irak auxquels la voix du raïs promet une intensification des attaques.

«Grand peuple, héros de nos forces armées vaillantes et enfants de notre nation», commence la voix. «Nous sommes le 14 juin 2003. D'abord, vous me manquez tous, vous que j'aime, mais je suis parmi vous et dans vos rangs. Mais comme vous le savez, mes frères et fils, le fait de vous faire parvenir un enregistrement sonore n'est plus aussi facile qu'auparavant.» «Je suis toujours présent en Irak, avec un groupe de dirigeants, poursuit la voix. O, frères et sœurs, je vous transmets la bonne nouvelle: des brigades et des unités ont été formées pour le djihad (guerre sainte)». Il assure être à l'origine des attaques menées contre les forces d'occupation américaines.

L'homme appelle en outre les Irakiens à aider les groupes de résistants, et ajoute «ce que les prochains jours vont apporter sera difficile pour les envahisseurs mécréants et honorable pour les croyants». «Nous avons refusé de nous accrocher au pouvoir si cela signifiait une soumission face à la menace américaine», explique-t-il pour justifier son attitude, avant de prier «Dieu tout-puissant pour qu'il inspire les moudjahidin dans les geôles de l'occupation et sur les champs de bataille».

A Doha, le rédacteur en chef de Al-Jazira a précisé que l'enregistrement avait été transmis vendredi à sa chaîne par téléphone. La diffusion de ce message intervient alors que Washington vient de proposer une récompense de 25 millions de dollars pour toute information permettant d'arrêter Saddam Hussein ou de confirmer sa mort, et de 15 millions s'agissant de ses deux fils Oudaï et Qoussaï.

Par ailleurs, l'ayatollah Mohammad Baqer Hakim, le très respecté dignitaire chiite de Najaf, a demandé lors de son prêche du vendredi la participation de l'ONU aux négociations menées entre les formations irakiennes et la coalition sur l'avenir politique du pays. Enfin, sur le terrain, les forces américaines ont fêté l'Independence Day alors que les attaques contre elles se multiplient. Un GI a encore été tué et seize autres blessés dans la nuit de jeudi.