Le 15 novembre dernier, lors de la réunion du G20 à Bali. Par visioconférence, Volodymyr Zelensky fait part de ses propositions pour une paix en Ukraine en dix points. Au chapitre des «prisonniers et déportés» de guerre, le président ukrainien glisse une tirade contre le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). «Je tiens à souligner que nous n’avons pas trouvé de soutien auprès du CICR, déclare-t-il. Nous ne voyons pas qu’ils se battent pleinement pour avoir accès aux camps où sont détenus les prisonniers de guerre et les prisonniers politiques ukrainiens. Ils n’aident pas non plus à retrouver les Ukrainiens déportés. Ce désengagement est l’autodestruction de la Croix-Rouge en tant qu’organisation autrefois respectée.»