Une semaine après avoir terrassé le président ukrainien sortant Petro Porochenko, le comédien Volodymyr Zelensky n’est toujours pas apparu en public. Un peu comme s’il peinait à tuer son double sur Instagram et à casser symboliquement les écrans pour donner corps à la figure de chef de l’Etat. Epuisé par son Blitzkrieg contre l’establishment politique, il s’est envolé vendredi pour Bodrum, en Turquie, afin d’assister à un festival d’humour. «C’est son premier week-end de repos en famille depuis quatre mois», argumente son équipe, à l’attention des sourcilleux.