Il n'est pas chef de la police pour rien. Jeudi, Nicolas Sarkozy a évoqué plusieurs mesures destinées à répondre au «besoin d'autorité» des Français et à leur désir que «la règle soit respectée par tous», notamment par les «individus mineurs qui font 1 mètre 90, sont armés et commettent des délits». Il s'agit de détecter plus tôt les troubles du comportement («à 17 ans, c'est beaucoup trop tard») et de mettre la police «à la disposition» des écoles. Un corps de volontaires, la «réserve citoyenne de la police nationale», va être créé pour des missions de «médiation, de relation avec la population, de sensibilisation à la loi et à la bonne conduite». Ils n'auront pas d'armes mais porteront des signes distinctifs. Nicolas Sarkozy aimerait disposer de 1000 volontaires d'ici à la fin de l'année.