Le vote par anticipation pour les élections du 3 novembre aux Etats-Unis est déjà plus important que ce qu'il était en 2016, selon une étude indépendante publiée dimanche. Neuf jours avant le scrutin, plus de 59 millions d'électeurs ont déjà voté. En 2016, 57 millions d'électeurs avaient voté en avance, que ce soit par anticipation en personne ou bien par correspondance, selon le site de l'US Election Assistance Commission.

Andrew Beal a fait une entrée remarquée dans la liste dressée par le magazine Forbes. En mars dernier, le banquier Texan, 7 milliards de dollars de fortune personnelle au compteur, a intégré les 80 plus riches contributeurs de la campagne présidentielle de Donald Trump. Au Texas, où sa Beal Bank est une institution tant à Dallas qu’à Austin, la capitale de l’Etat, ce sexagénaire reconnaît que le brouillard politico-sanitaire du Covid-19 pourrait électoralement coûter cher au locataire de la Maison-Blanche. N’empêche: «Beal fait partie de ces milliardaires qui sont fondamentalement d’accord avec Trump. Il pense que Biden se verra imposer taxes et réglementations par ses alliés «rouges» Bernie Sanders (sénateur du Vermont) et Elizabeth Warren (sénatrice du Massachusetts)», estime un avocat familier du milliardaire, à l’une des rares tables occupées du Park City Club de Sherry Lane, repaire de la bourgeoisie de Dallas.

Lire aussi: Entre Donald Trump et Joe Biden, un débat présidentiel enfin audible