La situation est restée confuse jeudi à propos des vols à destination de l’Égypte proposés par différents voyagistes helvétiques. «Les informations évoluent d’heure en heure», admettait Marcel Schlatter, responsable de la communication chez Kuoni Voyages. En milieu d’après-midi, le groupe Lufthansa a créé la confusion en annonçant qu’il «suspendait tous ses vols commerciaux en direction ou à partir de la péninsule du Sinaï jusqu’à nouvel avis». La décision prise par le géant allemand du transport aérien devait s’appliquer aussi aux opérateurs Edelweiss et Eurowings, qui assurent deux vols hebdomadaires vers Charm el-Cheikh. Or, en début de soirée, Edelweiss a indiqué maintenir son vol partant de Zurich à destination de Charm el-Cheikh prévu ce vendredi.

Kuoni Suisse compte actuellement «environ 50 clientes et clients à Charm el-Cheikh», a indiqué Marcel Schlatter, porte-parole de Kuoni Voyages. Six autres passagers doivent partir vendredi. «Aussi longtemps que le DFAE ne publie pas un avertissement, il n’est pas possible pour les clients d’annuler gratuitement leurs vacances vers l’Égypte», a-t-il précisé.

Mesures de sécurité renforcées

Chez Hotelplan, les vols assurés par Helvetic Airways vers la station balnéaire ont aussi été maintenus. Environ 120 de ses clients s’y trouvent actuellement. «Nos vols à destination de Charm el-Cheikh auront lieu normalement», a confirmé jeudi Anja Dobes, sa porte-parole. Les mesures de sécurité seront toutefois renforcées: «Avant le décollage, les passagers devront contrôler encore une fois leurs bagages pour bien vérifier qu’il leur appartient», ajoute-t-elle. Outre Charm el-Cheikh, Hotelplan propose des vols vers Hurghada et Marsa Alam opérés par Air Berlin et Helvetic Airways. Pour la suite, la filiale de Migros ne prévoit pas de modifier son offre vers les stations balnéaires égyptiennes, ajoute la porte-parole. Sauf si le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) devait modifier ses recommandations et déconseiller les voyages vers l’Égypte, nuance-t-elle, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Excursions hors des stations balnéaires déconseillées

En début de soirée de jeudi, le DFAE a réaffirmé n’avoir pas modifié son appréciation de la situation. «Nous ne déconseillons pas les voyages vers Charm el-Cheikh», a indiqué le département. Néanmoins, il rend attentif aux risques liés au terrorisme existant dans l’ensemble du pays, y compris les stations balnéaires. De manière générale, «les excursions en dehors des sites balnéaires sont déconseillées», précise-t-il sur son site. Quant à la région du Sinaï elle-même, elle est vivement déconseillée aux voyageurs en raison des risques d’enlèvement, tout comme la liaison routière qui la relie au Caire.