A neuf jours de l'élection présidentielle du 4 novembre, l'avance du candidat démocrate Barack Obama s'est un peu réduite mais elle reste confortable. Et, surtout, les observateurs notent que le sénateur de l'Illinois est parvenu à semer le doute dans les Etats qui semblaient acquis à John McCain. C'est le cas en Floride où, même si l'élection y est toujours très disputée, la répartition sociologique des électeurs (beaucoup de retraités aisés) est favorable aux républicains. John McCain ne s'attendait pas à devoir y livrer une vraie bataille. Les deux candidats savent que le vote des communautés hispaniques sera sans doute décisif, notamment au Colorado et au Nouveau-Mexique. L'élection reste incertaine dans 6 à 8 Etats. Si, à un peu plus d'une semaine du vote Barack Obama, est toujours en tête des sondages, John McCain semble revenir depuis qu'il a mis l'accent sur la crise économique qui déstabilise les classes moyennes, y compris celles qui se sentaient jusqu'ici à l'aise.