Le département d’Etat a averti l’ambassadeur syrien aux Etats-Unis, Imad Moustapha, des intentions de Barack Obama mardi soir, a dit une source gouvernementale au «Washington Post».

«Il est dans notre intérêt d’avoir un ambassadeur en Syrie», a dit un responsable gouvernemental sur la chaîne de télévision CNN. Washington espère contribuer ainsi à renforcer le rôle des Etats-Unis dans la région au moment où le président américain veut améliorer les relations avec le monde islamique et les pays arabes, poursuit le journal.

L’ambassadeur syrien aux Etats-Unis a salué la décision des Etats-Unis, a poursuivi CNN. L’annonce de l’envoi d’un nouvel ambassadeur devrait intervenir plus tard dans la semaine. Personne n’était immédiatement disponible au département d’Etat pour commenter l’information.

Washington avait rappelé son ambassadeur en 2005 en guise de protestation de l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic el-Hariri, dans lequel plusieurs responsables syriens ont participé selon un rapport préliminaire des Nations Unies.