Le président chinois Xi Jinping a pressé son homologue américain Donald Trump d’éviter «les mots et les actes» qui pourraient «exacerber» la situation déjà tendue dans la péninsule coréenne, a rapporté la télévision d’Etat.

Au cours d’une communication téléphonique samedi matin (heure locale, vendredi soir heure américaine), Xi Jinping a appelé les parties à la «retenue» et à «persister dans la direction générale du dialogue, des négociations et d’un règlement politique», a précisé CCTV.

«Intérêt commun dans la dénucléarisation»

Le président chinois a fait valoir que son pays et les Etats-Unis avaient un «intérêt commun dans la dénucléarisation de la péninsule coréenne et dans le maintien de la paix et la stabilité», a indiqué la télévision.

Lire aussi:L’option militaire contre la Corée du Nord est «en place», affirme Trump (11.08.2017)

La Chine est le principal soutien de Pyongyang mais est restée en retrait face à l’escalade verbale entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, renvoyant volontiers dos à dos les deux pays.

Le président américain est resté jusqu’à présent sourd aux appels à la retenue sur le dossier nord-coréen et a mis directement en garde le dirigeant Kim Jong-Un, assurant notamment que l’armée américaine était prête à agir si nécessaire, déclenchant si nécessaire un «feu et une furie telle que le monde n’en a jamais vu».

Lors de l’entretien, Donald Trump a assuré, selon la télévision chinoise, que «pour le moment, les relations américano-chinoises sont sur la bonne voie». «Je pense qu’elles peuvent devenir encore meilleures», a-t-il néanmoins ajouté, selon la même source. Washington presse Pékin de durcir le ton face à son allié nord-coréen.

Emmanuel Macron «préoccupé»

Le président français Emmanuel Macron a par ailleurs appelé samedi «à la responsabilité de tous et à prévenir toute escalade des tensions», après ces derniers jours marqués par une surenchère de menaces entre Washington et Pyongyang.

Dans un communiqué, Emmanuel Macron fait part «de sa préoccupation devant l'aggravation de la menace balistique et nucléaire en provenance de Corée du Nord. (...) La communauté internationale doit agir de façon concertée, ferme et efficace», afin d'amener Pyongyang «à reprendre sans condition la voie du dialogue», ajoute-t-il.